Aïkido

De l’Aïkido à l’Aïkiryu

Charles Abelé, fondateur de l'Aïkiryu

Charles Abelé (1954-2006)

L’Aïkiryu est un art contemporain crée par Charles ABELÉ Shihan, inspiré par l’Aïkido de Maître Hirokazu KOBAYASHI.

Les notions d’intégration du partenaire, d’harmonie à la réalité de l’instant, de conflit créateur comme source d’énergie, sont les principes de base de la pratique et de la recherche au sein du Dojo.

L’enseignement réunit différents aspect de la pratique : l’Aïkiryu-Taïso (pratique interne), l’Aïkitaï (pratique à mains nues), l’Aïkiken et l’Aïkijo (sabre et bâton en bois).

Le Club de l’Académie Parisienne d’Aïkido (A.P.A) à été crée en 1998, par Charles Abelé.

Transmission

Hirokazu Kobayashi

Hirokazu Kobayashi (1929-1998)

Charles Abelé, enseignant d’Aïkido de l’Ecole de Hirokazu Kobayashi, fut à l’origine de la formation de nombreux professeurs, dont Antonio Naves.
En 2005, quelques mois avant sa mort, Abelé Senseï lui transmet la responsabilité du Dojo de l’A.P.A.
Depuis 2009, Antonio Naves reçois l’enseignement d’Etienne Leman et, dans le cadre des activités que Naves Senseï organise pour le Dojo, il invite Leman Senseï à donner des stages et des soirées sur Paris.

Abelé Senseï

Charles Abelé commence l’Aïkido à l’âge de 23 ans, en suivant l’enseignement d’un élève d’André Nocquet jusqu’au Nidan.

Puis en 1978, il découvre l’Aïkido d’Hirokazu Kobayashi et décide de le suivre régulièrement lors de stages.

En 1982, il rencontre André Cognard, qui lui permet de mieux comprendre et intégrer l’enseignement d’Hirokazu Kobayashi, et il s’engage dans une relation d’élève avec lui durant une quinzaine d’années.

En 1996, désireux d’acquérir une plus grande liberté dans sa recherche, il crée sa propre école : l’Académie d’Aïkido et des Arts du Geste (AAGE), avec ses élèves les plus anciens.

En 2004, il renomme sa pratique, l’Aïkido, en Aïkiryu, cela pour mieux correspondre à l’évolution de son travail avec son groupe depuis 1996.
Charles Abelé est intervenu dans différents domaines, social, scolaire, santé, arts du cirque, théâtre, danse…

Naves Senseï

Antonio Naves découvre la pratique des arts martiaux à partir de 16 ans.

Il commence le Kung-Fu Wu Shu sous la direction d’Eugène Charlery, dont il va suivre l’enseignement pendant dix ans.

Puis en 1996, il cherche une pratique qui privilégie le travail respiratoire, énergétique et postural et c’est ainsi qu’il découvre l’Aïki-Taïso puis l’aïkido qui lui sera transmis par Charles Abelé pendant dix ans.

À partir de 2003, il devient l’assistant d’Abelé Senseï et enseigne dans son Dojo, l’Académie Parisienne d’Aikido.

De 2006 à 2011, il enseigne dans les cycles de formation des futurs enseignants au sein de la Fédération Aikiryu et Arts du Geste.

En 2009, il se forme au Shiatsu et au Do In avec Roland San Salvadore et va suivre son enseignement dans son école Skin Shin Do pendant trois ans.

Parallèlement à cette formation, il va suivre pendant trois ans l’enseignement de Wang Li Kung , qui va l’initier à la pratique du Tai chi du serpent, ainsi que l’enseignement d’Aikido de Giampietro Savegnago de 2010 à 2012.

O Senseï

O Senseï

O Senseï (1883-1969)

La maîtrise de divers arts martiaux, Shinkage Ryu, Yagyu Ryu, Takeda Ryu, etc… puis une période de purification dans les montagnes le conduisirent à la création de l’AÏKIDO, art universel, spirituel et pacifique.

Quatre rencontres importantes dans sa vie :

  • Kumagusu MINAKATA lui apporta les notions d’écologie et l’universalisme.
  • Bonji KAWATSURA lui enseigna Misogi No Gyo ( voir par exemple : tori fune kogi undo ).
  • Sokaku TAKEDA lui enseigna les techniques martiales de son école en lien avec le Bushido
  • Onisaburo DEGUCHI, par l’Omoto Kyo lui donna une approche spirituelle universelle.

Maître Kobayashi

Pratiquant le karatédo, le judo et le jodo, il fut envoyé par son maître de karatédo à l’Aïkido.

  • 1946 : Devient l’élève d’O Senseï qu’il accompagna régulièrement dans ses démarches jusqu’à la fin de sa vie.
  • 1954 : Retourne à Osaka où il accueille O Senseï à de nombreuses reprises.
  • 1959 : Premiers déplacements à l’étranger : Amérique, Australie.
  • 1964 : Passage du 8ème Dan. Débute son enseignement en Europe qu’il poursuivra régulièrement jusqu’en 1997.

Il développa son Aïkido autour du principe de Meguri (principe spiralé de prise de contact), de l’ouverture à l’autre, de non combat (les rôles s’interchangeant, la relation d’implication entre les deux étant fondamentale).